Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 25 mai 2018

MARIAN HILL,MICHEL MAHLER, ROCK,MALOUF, RUSSIE, WAGNER, NAZI, CENSURE, IDIOT, CRETIN, ARTISTE, MUSIQUE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                              ROCK NU


L'Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, vous propose une balade en montagne, sur des pentes raides avec la chanteuse Rock, MARIAN HILL.

Cette proposition musicale s'inscrit dans ma démarche que les artistes ne connaissent ni les frontières, ni les poulitiks, ni la censure.

En 1942 certains français disaient "arrêtes la radio, c'est un boche".
En l'occurrence c'était  Strauss et son "Danube bleu".
Les artistes ne s'arrêtent pas aux considéra-sions poulitiks, leur génie est au-dessus des petits cerveaux sataniques qui ne pensent qu'au fric.

C'est pourquoi je vous propose cette chanteuse qui est à la fois "rock", "négro", "jazz", musique malgache, musique spirituel, et un peu du"malouf" et" manouch", pour la découvrir.

Y a pas que l'eurovi-sion, qui fait gagner du fric à Israël.

Il existe d'autres musiques, d'autres artistes ,comme Michel Mahler, interdit d'antenne suite à censure maçonnique, secte jérusaliste assassin.

Cliquez gentiment sur Marian, elle vous aidera à retrouver le fil de vos pensées perturbées par la propagande des banksters macroniques.

Mon regret c'est la langue de mes ennemis, mais faut pas censurer pour autant.
Il y a de bon "rosbeef" sur terre, même un me suffirait.(je suis végétarien)!

Voici ce lien pour vous remonter le moral, pour réfléchir, pour vous retrouver.

https://my.mail.ru/music/playlists/marian-hill-unusual-4737816066049


Frédéric Berger von Götz von Berlischingen

jeudi 24 mai 2018

SAVOIE,LEGION ETRANGERE, COLUCHE, RETRAITE, EUTHANASIE, BANQUIER, EMMANUEL MACRON, ISRAËL, JERUSALISTE, FRANC-MACON, AIGLE, EXIT TAX, CHÔMEUR, SNCF, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



               LA MARCHE DES BANKSTERS

L'Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, vous livre en image,
la marche des banksters maçonniques en France.

Le président de la ripoux-blique française colonialiste a été élu par 22 banksters et par 26ù de la popula-sion dite française, à dominante jérusaliste.

Cliquez sur les images ou photographies, merci.

Macron doit affronter les même de mai 68, avec 60 ans de plus.
Ces jeunes de mai 68 ont l'expérience de la Révolu-sion, ils ont fait déguerpir l'assassin de 2 Gaulle.




CONCLUSION:




VRAI CONCLU-SION



LES MARCHEURS, les VRAIS:



Frédéric Berger von Götz von Berlischingen


lundi 21 mai 2018

PIERRE PERRET, SAVOIE, LA FEMME GRILLAGÉE, CENSURE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGEER


 LA SANG SUR

L'Echo des Montagnes, dans le légitime but de vous informer est contre la censure.

Contre la censure de la chanson de Pierre Perret, les "Femmes grillagées".

Donc votre journal vous offre cette belle chanson censurée avec une vidéo composée maison.

Je veux choquer avec cette vidéo, choquer pour que vous  réaliser la censure quotidienne de vos gestes, de vos pensées, exercées par le Nouvel dés-ordre Mondial des juifs et francs-maçons
(secte esclave des jérusalistes).

Cliquez en écoutant surtout Pierre Perret, dont la chanson est censurée= La Femme Grillagée.
http://www.kizoa.fr/Montage-Video/d193523665k8544660o1l1/la-beauté-de-la-femme
Merci Pierrot, aucune Femme n'est grillagée dans l'état souverain de Savoie.
Les femmes sont toutes belles et participent à notre Bonheur.

Merci Pierrot.

Nous les Montagnards on  y t'aime.

Frédéric Berger von Götz von Berlichingen


dimanche 20 mai 2018

samedi 19 mai 2018

POLYNESIE FRANCAISE, RENE HOFFER, PAPEETE, COUR DE CASSATION, APPEL, RSA, SNCF, DOMINIQUE PANNETIER, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                     RENE HOFFER

Le président des "françaises et des français" de Polynésie, bat tout les records contre la justice française, en réalité justice maçonnique.

Ecoutez Renéc Hoffer:





Affaire n° 16-38, après cassation, cour d’appel « de Pa peete », le 3 mai 2018.
 
L’huissier de séance vient me chercher alors que je suis à l’extérieur de la salle d’audience puisque mon affaire, après cassation, sera appelée isolément et que je n’ai donc pas à attendre à l’intérieur.
 
Je suis en train de parler au téléphone et raccroche, ajuste mon smoking blanc et me couvre de mon haut-de-forme gris et j’entre.
 
La salle est moitié pleine, avocats, plaignants, prévenus, public, et je m’avance vers l’estrade où siège Dominique Pannetier, celui qui m’avait condamné à tort pour escroquerie au RSA à 3 mois fermes puisque la cour de cassation l’a renvoyé à ses chères études bordelaises, à l’école de la magistrature.
 
Je suis bien sûr surpris lorsque je vois que c’est lui qui préside l’audience puisqu’après cassation, ça doit être une formation autrement composée qui doit tenir la séance, mais ça c’est une autre histoire qui trouvera un prolongement d’ici quelques jours avec mon pourvoi contre cette nouvelle hérésie.
 
Arrivé à mi-chemin, je l’entends me dire : « Vous vous découvrez, Monsieur Hoffer, ici on n’est pas au théâtre. »
 
Je continue de m’avancer jusqu’à 2 mètres de son estrade et souhaite l’entendre à nouveau formuler son vœu qu’il m’avait lancé à la volée alors que j’étais à mi-chemin seulement : « Pardon ? ».
 
« Vous enlevez votre chapeau, s’il vous plaît, on n’est pas au théâtre ici. »
 
« OK. Messieurs dames ; au revoir » ai-je dit en me retournant pour me diriger vers là où j’étais venu ; mon haut-de-forme là où il était : sur la tête. Et je quittai la salle.
 
Tous me regardèrent. Tous restèrent coi. Notamment Dominique Pannetier.
 
29 secondes après mon entrée : j’ai battu mon record de l’audience la plus courte.
 
Et je n’ai pas entendu une mouche voler lorsque je suis reparti vers la sortie.
 
Après, j’appris qu’il avait dit que « c’était limite outrage à magistrat ».
 
Mais après c’est après. Pour l’instant l’outrage est de laisser les quelque 80 000 crève-la-faim proscrits du DROIT à des moyens convenables d’existence (RSA) poiroter jusqu’au 21 juin pour que l’affaire repasse en audience.

René

Entendez la vidéo maison: cliquez sur: